As-tu entendu parler de la coupe menstruelle ou des serviettes hygiéniques lavables?

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que j’ai entamé mon changement de protection hygiénique conventionnelle vers une protection féminine écologique et plus naturelle. Dans cet article, j’aimerais partager avec toi mon expérience… c’est parti!!!

Tout d’abord, il faut savoir qu’une femme utilisera en moyenne 15 000 serviettes hygiéniques ou tampons au cours de sa vie. Cela représente à l’échelle mondiale, une consommation de 45 millions de serviettes hygiéniques pour une seule année. C’est énormissime!

Les protections sanitaires jetables sont aussi très polluantes de par leur composition chimique (parfums, chlore, plastiques, etc.) et prennent 500 ans pour se dégrader. Une horreur pour notre planète!

Outre les dégâts que cela cause à notre planète, les serviettes hygiéniques jetables, peuvent aussi créer quelques dégâts au niveau notre zone intime, oui oui, comme des démangeaisons, irritations, allergie…ça te parle toi aussi? C’est précisément pour ces désagréments que j’ai entamé un virage vers des alternatives plus naturelles en commençant par les serviettes hygiéniques bio.

Serviette hygiénique biologique
Comme c’était devenu un véritable calvaire de porter les serviettes hygiéniques d’une marque que je portais depuis des années, j’ai décidé d’essayer une marque de serviette bio. Je n’avais plus d’irritation, mais je trouvais que le paquet de serviettes revenait assez cher pour le peu de quantité.

Serviettes hygiéniques lavables
Késsé soh !? Les serviettes hygiéniques lavables c’est le même principe que les serviettes jetables, sauf que c’est fait en tissu et la partie extérieure se compose de coton ou chanvre et la partie absorbante, à l’intérieur de la serviette, est composé de matières synthétiques comme le polyester.

Il y a plusieurs avantages à utiliser les serviettes hygiéniques lavables, car elles sont confortables, naturelles, écologiques et économiques!

En effet, les SHL ont une bonne capacité d’absorption et s’adaptent à tous les types de flux. L’entretien se fait facilement, il suffit de tremper les serviettes pendant 48hrs max et ensuite les laver à la machine à laver. Pour optimiser le lavage, j’utilise un détache sang naturel et c’est franchement très efficace!

Les serviettes peuvent être utilisées pendant plusieurs années(oui oui). Il faut le tester pour le voir, j’avoue que l’idée de devoir laver une serviette souiller ne m’enchantait pas trop, mais à force de lire sur le sujet, je me suis laissé convaincre et franchement je n’ai pas été dégoûtée quoi…

En plus, plusieurs compagnies offrent de jolis modèles de serviettes lavables. Pour ma part, j’utilise des serviettes de marques qu’on retrouve au Québec et pour la plupart j’ai commencé avec un kit de démarrage pour me familiariser avec le concept de serviette hygiénique lavable.

Voici les marques que j’utilise:
Les serviettes Lotus de la compagnie Omaïki.

Les serviettes de la Boutique Fan Fan (ils vendent aussi le fameux détache-sang super efficace que j’utilise(Coco Bicarbonate)
Les serviettes hygiéniques lavables achetées sur Amazon

La coupe menstruelle
La coupe menstruelle aussi appelée « cup » a beaucoup gagné en popularité ces dernières années et après l’avoir essayé, je comprends pourquoi.
Les avantages de la cup sont nombreux:

Économique
C’est vrai que payer à peu près 35 à 40$ au départ peut sembler beaucoup, mais c’est très vite rentabilisé à comparer aux dépenses occasionnées par les serviettes ou tampons conventionnels durant l’année.

Écologique
On peut garder notre cup pendant environ 5 à 10 ans, ce qui nous évite de jeter une tonne de serviettes hygiéniques par année.

Pratique
La cup peut être portée jusqu’à 12 heures, dans ce cas là, elle sera vidée 2 fois par jour et elle peut être portée durant la nuit. Elle est aussi facile à entretenir, il faut simplement la rincer à l’eau ou à l’eau savonneuse après l’avoir vidée  et la faire bouillir environ 3 minutes lorsque ton cycle menstruel est terminé. Elle est discrète et ne paraît pas sous les vêtements et il n’y a pas de recharge à prévoir.  Elle existe égalemet en plusieurs tailles.

Hypoallergénique
La cup est souvent fait en silicone médical, donc elle n’assèche pas les muqueuses vaginales (Bye-bye mycose!) . Elle peut contenir jusqu’à 3 fois plus de sang qu’un tampon.

Par contre, c’est vrai qu’au début, elle n’est pas facile à apprivoiser. Il peut être difficile pour certaines de l’insérer les premières fois et même de la retirer (par ailleurs, il faut avoir une hygiène impeccable au niveau des mains). Mais une fois que tu trouves la technique qui te convient le mieux, c’est gagné. Attention toutefois, le risque zéro de développer un choc toxique n’existe pas, tout comme avec les tampons, c’est pour cela qu’il est bon d’alterner avec des serviettes sanitaires.

Si voir ton sang ou même le toucher te dégoûte, les SHL ou la cup peut ne pas être une option pour toi.

Si au contraire ces options t’intéressent, mais que tu hésites, le mieux c’est de t’informer (YouTube, google)

Ça fait maintenant un peu plus d’un an que j’utilise ma cup et que j’alterne parfois avec les serviettes hygiéniques lavables and seriously, I won’t go back!

Si tu as d’autres trucs à partager, n’hésite pas;-)

 

*Je ne suis pas payé pour faire cet article, je partage uniquement mon expérience…

Written by Dina
Mon désir est de voir des femmes vivre pleinement et intentionnellement pour Dieu ;-)!

Leave a Comment